Bienvenue sur le portfolio We Are Football avec tous les derniers articles rédigés pour Eurosport, PKFoot, Flashfoot et d'autres publications. We Are Football : piges foot (Série A, Mercato, Eredivisie, Scandinavie, Bundesliga...) et Community Management freelance. Egalement créateur du site footballtagcloud.com.
*** Nouveau *** - Création du site footballtagcloud.com, site d'affiches de foot (Roma, PSG, Milan, Barça...) !

Les Oriundi : le cas de conscience de l’Italie

La nomination de Cesare Prandelli au sortir d’une Coupe du monde 2010 baclée a profondément bouleversé l’équipe nationale italienne de foot. Outre une remise en cause de la stratégie sportive à adopter, l’ancien entraîneur de la Fiorentina a annoncé un intense changement culturel avec, selon ses mots,  «une porte ouverte à tous les Oriundi méritant d’être appelés en Sélection». Là où Marcello Lippi apparaissait comme un conservateur souhaitant s’appuyer sur les joueurs italiens « éternels », Prandelli n’a pas hésité à faire appel à des joueurs possédant la double nationalité, issus d’autres continents. Avec pour conséquence, un débat plus politique que sportif.

Une conséquence de l’émigration italienne

Pour bien comprendre l’enjeu de ces Oriundi chez les Azzurri, il faut se pencher sur l’Histoire de l’Italie. L’unification du pays dans la deuxième moitié du XIXe siècle a conduit à une première grande vague d’émigration Italienne, la seconde ayant eu lieu après la Seconde Guerre mondiale. La destination privilégiée ? L’Europe. Mais d’autres ont traversé l’Atlantique à la recherche de la terre promise, des Etats-Unis à l’Argentine, en passant par le Brésil et l’Uruguay. Cette émigration italienne a offert à de nombreux joueurs sud-américains, nés sur leur continent, la possibilité d’avoir accès à la double nationalité grâce à un parent italien ayant émigré en dehors de ses frontières.

Lire la suite de l’article sur le blog « Euro-visions » d’Eurosport.fr
Article publié le 10 Octobre 2011



Laisser un commentaire