Rome apprend le mot patience

Projet. Certainement le mot le plus utilisé par toutes les gazettes sportives depuis maintenant cinq mois lorsqu’il s’agit de parler de l’AS Roma. Dans toutes les langues et à toutes les sauces, le projet des américano-espagnols fait débat. À chaque défaite, il est remis en cause. À l’inverse, chaque point pris doit conforter les dirigeants dans leur vision de l’avenir. Mais qu’en est-il vraiment ? Des dirigeants à l’entraîneur, en passant par les coulisses, le mercato et l’influence barcelonaise, état des lieux d’un joyeux désordre où le mot « patience » est roi. De quoi conforter tous les adages de la Ville Eternelle, de « A Rome, on vit à la Romaine » à « Rome ne s’est pas construite en un jour ».

En quelques jours, on a vu le meilleur et le pire des tifosi Giallorossi. Contre Lecce fin novembre, la Curva Sud affichait une banderole « mai schiavi del risultato » (jamais esclaves du résultat) pour montrer qu’ils sauraient être patients. Un acte touchant pour Daniele De Rossi expliquant alors qu’il était…

Lire la suite de l’article sur le blog « Euro-visions » d’Eurosport.fr
Article publié le 17 Décembre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.