Serie A : Régression ? Non, sous-exposition

Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu sur la Serie A… Un championnat en perdition, sans star, donné comme perdu ou pire, condamné à devenir aussi confidentiel que la Ligue 1. Si certaines dérives ne doivent pas faire oublier la mutation actuelle du foot italien, l’exposition médiatique ou plutôt, la sous-médiatisation de ce championnat en France, a laissé libre cours à toutes les interprétations. La Serie A a dû avaler toutes les théories, des plus pessimistes aux plus gros lieux communs – invérifiables aujourd’hui – en courbant l’échine mais surtout en préparant son évolution. Le résultat ? Aucune révolution mais du bon sens et le début d’un nouveau cycle.

L’Italie ne sait plus se vendre. Face à la très marketée Premier League et au très médiatique Clasico espagnol, la Serie A ne fait plus le poids en France. Lundi dernier, les téléspectateurs n’avaient pas le choix. Chelsea-City était en direct, Roma-Juve en différé. Deux chocs le même soir et un avantage pour…

Lire la suite de l’article sur le blog « Euro-visions » d’Eurosport.fr
Article publié le 20 Décembre 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.