Chievo, une success story en toute discrétion

Commençons par une affirmation : le Chievo n’est pas un club historique et populaire du foot italien. La passion n’y est pas aussi forte et aussi destructrice que dans de nombreuses villes italiennes, des mastodontes de Serie A (Milan, Rome, Naples) aux cités les moins « connues » (Catane, Bologne, Lecce), et les dirigeants s’en accommodent certainement. Le Chievo tient cette particularité du fait qu’il n’est pas le club de Vérone – titre détenu par l’Hellas – mais celui d’un petit quartier de la municipalité vénitienne. Destiné à rester dans la confidentialité des divisions régionales, le club des « ânes volants » s’est taillé une place dans l’Histoire du foot italien en étant le seul à avoir gravi tous les échelons, du monde amateur à l’élite. Zoom sur un club qui ne fait pas de vague, qui est peu médiatisé et ne vit que pour rester en Serie A.

En France, le Chievo est plus connu que de nombreux autres

Lire la suite de l’article sur le blog « Euro-visions » d’Eurosport.fr
Article publié le 04 Janvier 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.