Frey, né du mauvais côté des Alpes

Une centaine de kilomètres et le Mont Blanc. Voilà ce qui a empêché Sébastien Frey de faire une carrière internationale à la hauteur de ses prestations chaque week-end. Né à Thonon-les-Bains et gardien dans les équipes de jeunes de l’AS Cannes, il a découvert son pays d’adoption avant la majorité pour ne jamais le quitter. Aujourd’hui, comme hier, Sébastien Frey enchaîne les miracles en Série A et sait se rendre toujours plus indispensable. Alors pourquoi un si petit nombre de sélection équipe de France ? Et s’il avait su se taire ? Car son principal défaut est bien là. Il parle trop et sans réfléchir aux conséquences…

L’Italie à ses pieds

Sébastien Frey a su, en quelques matches seulement, mettre…

Lire la suite de l’article sur le blog « Euro-visions » d’Eurosport.fr
Article publié le 16 Janvier 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.