Italie, la valse des entraîneurs

17. C’est un nouveau record. Les 20 clubs de Série A ont en effet connu et provoqué 17 changements d’entraîneur cette saison. Jamais auparavant, le championnat italien à vingt clubs n’a connu pareil écrémage. Réputée pour être un vrai traquenard à entraîneur, la Série A tombe dans le ridicule et confirme qu’elle n’apprend toujours pas de ses erreurs.

Johann Strauss, Hector Berlioz, Frédéric Chopin, Maurice Ravel, Piotr Ilitch Tchaïkovski. Autant de grands compositeurs, auteurs de valses douces et romantiques, souvent symboles d’un bonheur immense. Dans la liste, pas d’italien. On pourrait bien placer Giuseppe Verdi et son œuvre dans « Le Guépard » de Visconti mais la Botte offre plus fort, plus intense, plus fou. Mauro Zamparini. Avec lui, pas de romantisme mais un grand fracas. Celui de la guillotine qui tombe et de la tête qui se décroche. Car le président de Palerme remplit des cimetières d’entraîneur à lui tout seul, imité par quelques admirateurs aussi fous que lui. En résulte un running gag permanent qui ne fait plus rire grand monde en Italie. C’est la valse des entraîneurs… 

Lire la suite de l’article sur le blog « Euro-visions » d’Eurosport.fr
Article publié le 04 Avril 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.