Les Azzurrini ont entendu Prandelli

Pendant que les grands se rendent en Arménie vendredi soir, les Espoirs italiens reçoivent les Suédois à Pescara pour le barrage aller d’accès à l’Euro Espoirs 2013, qui se déroulera en Israël. Le vivier italien s’est rarement aussi bien porté, avec plusieurs joueurs titulaires dans des grands clubs de Série A. Une qualification est attendue, histoire de faire oublier une édition 2011 catastrophique, bien loin des habitudes italiennes.

Le paradoxe italien

L’Italie est la nation ayant remporté le plus de fois l’Euro Espoirs, avec cinq titres. Pourtant, elle est l’une de celles ayant le moins fait confiance à ses jeunes ces quinze dernières saisons. Comment expliquer ce paradoxe ? Il y a d’abord la formation italienne qui demeure excellente depuis des années.

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 11 octobre 2012

La Bundesliga à la sauce japonaise

Il y a des effets de mode dans le milieu du football. Certains résistent aux années, comme les joueurs français d’Arsenal tandis que  d’autres sont passagers (les espagnols de Liverpool et de la Roma). En Bundesliga, depuis deux ans, la grande tendance est au recrutement de joueurs asiatiques, et plus particulièrement de japonais. On en compte ainsi dix dans les dix-huit club de l’élite cette saison.

Les japonais à la mode

Ce recrutement massif s’explique par plusieurs facteurs : tout d’abord, tous les entraîneurs louent le professionnalisme de ces joueurs. Cela fait peut-être un peu cliché de le dire, mais la rigueur, le courage et l’altruisme sont des valeurs qui ressortent des interviews des entraîneurs de Bundesliga ayant eu à composer avec des joueurs japonais. Felix Magath, qui a connu Uchida à Schalke et Hasebe à Wolfsburg n’en dit que du bien. Dans une période où les clubs ont décidé d’en finir avec le « footballeur-roi », ces joueurs d’équipe ont une belle cote.

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 11 octobre 2012

Mon XI de Série A, années 2000

Ce n’est un secret pour personne, je suis passionné par la Série A. Le championnat d’Italie est pour moi le meilleur, car c’est celui auquel je m’identifie, que j’aime suivre et que je connais le mieux. Loin de moi l’envie de faire un classement objectif des championnats (qui est tout simplement impossible), c’est un point de vue personnel et subjectif.

Quand on découvre le foot, nos préférences sont souvent marquées par des joueurs, si nous n’avons pas d’héritage familial sur le sujet, ou de contexte géographique où on supporte l’équipe de la ville, du département ou de la région. Rien ne me prédestinait à aimer en particulier le championnat italien mais j’e suis vite tombé amoureux grâce à des joueurs exceptionnels. Avant de faire mon XI des années 90, commençons par le plus récent avec celui des années 2000 : un 4-4-2 en losange.

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 08 octobre 2012

Milan en reconstruction : le derby !

Alors que les deux clubs de Milan sont en pleine restructuration, le derby de dimanche soir n’échappe pas à la morosité ambiante, causée par deux clubs n’ayant plus les moyens de leurs ambitions, ou plutôt, ne voulant plus dépenser sans compter. D’une catastrophe annoncée en début de semaine, il ne restait plus qu’une légère inquiétude. San Siro sera finalement bien garni !

Les tifosi sceptiques et l’appel du Milan

En début de semaine, le service commercial et marketing a tiré la sonnette d’alarme et a fait remonter l’information au siège de l’AC Milan : avec seulement 55000 places vendues, le stade risquait de sonner creux pour le derby contre l’Inter, alors que cette rencontre affiche toujours complet. Une mauvaise nouvelle de plus pour les Rossoneri qui naviguent dans le ventre mou du classement.

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 06 octobre 2012

La trahison de Cassano au cœur du derby

D’une année sur l’autre, d’une trahison à une autre. Après Leonardo lors de la saison 2010-2011, le derby della Madonnina dimanche soir sera une nouvelle occasion de voir les tifosi de l’AC Milan maltraiter un ancien de la maison. Antonio Cassano sera l’homme de la soirée en tribunes et peut-être bien aussi sur le terrain où il rayonne depuis le début de la saison.

Leonardo = Judas, Cassano = Brutus ? 

Le tifo de la Curva de l’AC Milan lors du derby du 2 avril 2011 restera comme l’un des plus connus de l’Histoire de cette confrontation milanaise. Après le départ de Leonardo à l’Inter, les tifosi l’avaient comparé à Judas et avaient passé 90 minutes à insulter leur ancien entraîneur. Dimanche, on peut s’attendre à la même atmosphère autour d’Antonio Cassano car les tifosi Rossoneri n’ont pas du tout apprécié son passage à l’Inter, pas plus que ses déclarations d’après transfert.

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 06 octobre 2012