L’AC Milan tremble déjà !

Qu’une vieille institution comme l’AC Milan vacille au bout de trois journées provoque une sensation étrange. Non pas que le club n’ait jamais connu de crise, mais elle est rarement arrivée aussi tôt dans la saison. Avec deux défaites à domicile en trois journées, Milan se retrouve en difficulté dans ce qui s’annonce être une mauvaise année de transition. Et dont la première victime pourrait être Massimiliano Allegri.

Mercato low-cost = résultats low-cost

Il est difficile de ne pas expliquer le manque de résultats en ce début de saison sans passer par la case mercato, l’un des plus « cheap » de l’ère de l’AC Milan. Car après tout, et retenez votre souffle, Milan a perdu Ibrahimovic, Thiago Silva, …

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 17 septembre 2012

Simone Farina, l’honnêteté ne paie pas !

De héros du foot moderne à joueur boycotté et sans contrat. Telle est la situation de Simone Farina, banal milieu de terrain italien de 30 ans au courage exemplaire. Celui qui a amorcé une partie de l’enquête dite « Calcioscommesse » conduisant à une nouvelle vague judiciaire, suite aux révélations d’un système de matches truqués bien huilé, se retrouve désormais sans club après son départ de Gubbio. Malgré des soutiens importants, Farina ne reçoit pas de proposition alors qu’il est libre. Pourquoi ? Comment ? Explications.

Un acte normal mais rare

Certaines personnes mal intentionnées en Italie parlent d’un acte normal. Dans les faits, ils ont raison, sauf que l’omerta dans le foot est une réalité bien palpable et que, dans l’histoire du foot italien, peu ont eu le courage d’aller dénoncer des tentatives de corruption, préférant, …

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 12 septembre 2012

Cinq joueurs finlandais à suivre avant Finlande-France

La Finlande n’est pas la meilleure nation scandinave de football. Peu de coups d’éclat, aucune qualification en Coupe du Monde ou pour un Championnat d’Europe et une position au ranking FIFA qui dégringole d’année en année, pour une actuelle 96ème place, derrière l’Irak, la Lettonie, Oman, le Canada et le Malawi. Avouez qu’il n’y a pas, au premier abord, de quoi inquiéter l’Equipe de France.

A défaut d’une équipe fiable et bourrée de stars, la sélection finlandaise a toujours eu des leaders talentueux, malheureusement un peu trop esseulés, comme Jari Litmanen, l’un des joueurs les plus élégants de l’Histoire, et Sami Hyypiä. Aujourd’hui, il n’y a pas de joueurs de l’envergure de ces deux stars. Néanmoins, certains ont un niveau très intéressant et réussissent une belle carrière en club. Zoom sur cinq d’entre eux.

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 07 septembre 2012

L’attaque de la Nazionale encore en chantier

L’Italie a certes terminé finaliste de l’Euro 2012 et a séduit le monde entier avec une approche tactique tournée vers l’offensive, mais Cesare Prandelli se pose encore des questions sur le duo d’attaquants qui conduira la Nazionale ces prochains mois. Si le duo Cassano-Balotelli a montré des signes encourageants, les deux joueurs sont absents pour débuter la phase de qualification à la Coupe du Monde 2014 qui commence vendredi à Sofia. Alors, qui pour marquer ? Quel « bomber » saura séduire le sélectionneur ? Pour y répondre, voici une analyse des postulants.

Dans le rôle du second attaquant libre de ses mouvements

Que Prandelli décide de jouer en 3-5-2 – ça sera le cas en Bulgarie vendredi – ou dans son schéma tactique préféré, le 4-3-1-2, un des deux attaquants occupe le poste d’électron libre. D’une part, parce que ses mouvements vont perturber les défenseurs adverses, et…

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 06 septembre 2012

Le bel été de l’Inter

Le club devait connaître une cure d’austérité impressionnante cet été. Les mauvaises langues disaient même que la confirmation d’Andrea Stramaccioni s’expliquait par le fait qu’il serait moins exigeant sur le recrutement qu’un Fabio Capello. Et puis, l’Inter, sans faire de bruit, s’est renforcé de façon très intelligente, sans faire de folies et en se séparant de joueurs très coûteux sur sa masse salariale. Par ailleurs, le club avance en Ligue Europa et a impressionné à Pescara pour l’ouverture de la Serie A. Retour sur l’été ensoleillé des Nerazzurri, à la veille de recevoir la Roma pour le premier choc de la saison.

Un recrutement pas clinquant mais intelligent

Massimo Moratti avait prévenu qu’il ne ferait plus de folies. Il a bien tenté d’arracher Lucas à Sao Paulo pour 28M€ mais les relances de Manchester United et le PSG ont condamné ce transfert, là où il y a quelques mois, il n’aurait pas hésité à relancer jusqu’aux 40M€ du club français. Car Moratti est un véritable amoureux de son club. Longtemps, par manque de connaissance, par impatience ou par manque de réflexion, il a dépensé…

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 1er septembre 2012