Le mercato italien plus fort que l’austérité

Après la période des fêtes, voici la période des agents de joueurs. Branchés 24 heures sur 24 sur leur(s) téléphone(s), ils essayent de répondre à la demande des clubs. Le mercato de janvier est toujours actif en Italie, et cette année peut-être encore plus car tous les signaux sont au vert pour agiter le marché : des noms importants à l’agonie luttant contre la relégation et souhaitant se renforcer (Palerme, Genoa), aux petits qui voient en ce mercato hivernal la dernière possibilité de recruter pour se sauver (Sienne, Cagliari, Pescara, Torino), en passant par les gros bien placés souhaitant faire un coup (Naples, Juve, Lazio), ou encore ceux qui veulent dégraisser (Inter, Milan). Tentons de démêler le vrai du faux en oubliant la case « fantasme ».

La Juve agit avec parcimonie

Le soleil est au beau fixe à Turin. Leader de la Série A et qualifié en Ligue des champions, le club turinois a une idée fixe depuis douze mois : trouver son fuoriclasse devant. Si le club a échoué dans cette quête l’été dernier, il s’est remis au travail cet hiver. Les deux principales pistes mènent à Didier Drogba et Fernando Llorente.

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 09 janvier 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.