La Lazio a pris froid

En l’espace d’un mois, la Lazio est passée d’adversaire numéro un de la Juventus à un club éjecté du podium de la Serie A. Les Biancocelesti sont sur une pente glissante en championnat mais ont encore du souffle en Coupe d’Italie et en Europa League. C’est le paradoxe de cette Lazio, dont l’effectif un peu juste en fait plus une équipe de coups – et donc de coupes – qu’une équipe capable de tenir le rythme imposé par la Juve lors du marathon tricolore.

Il est difficile d’en demander plus à cette Lazio qui essaye de jouer sur tous les tableaux. Contrairement à Naples qui a laissé tomber les coupes de façon scandaleuse, la Lazio a le mérite de jouer tout ce qui se présente devant elle. Forcément, elle laisse des points en route. Peut-être plus que d’autres équipes, à cause de deux facteurs : l’effectif restreint et la fatigue psychologique.

Lire la suite de l’article sur « Euro-visions » – d’Eurosport.fr
Article publié le 24 février 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.