Bienvenue sur le portfolio We Are Football avec tous les derniers articles rédigés pour Eurosport, PKFoot, Flashfoot et d'autres publications. We Are Football : piges foot (Série A, Mercato, Eredivisie, Scandinavie, Bundesliga...) et Community Management freelance. Egalement créateur du site footballtagcloud.com.
*** Nouveau *** - Création du site footballtagcloud.com, site d'affiches de foot (Roma, PSG, Milan, Barça...) !

Erik Pieters : joueur malchanceux (et un peu bête)

Le 15 octobre 2011, Erik Pieters est en pleine bourre. Titulaire indiscutable sur le côté gauche de la défense du PSV, le latéral néerlandais accumule les excellentes performances et attire le regard de plusieurs clubs, à commencer par Newcastle. Pieters a même déjà expliqué à plusieurs reprises qu’il rêve d’évoluer en Premier League et commence à essayer de négocier une porte de sortie avec ses dirigeants pour le mercato hivernal qui approche.

Manque de pot, ce 15 octobre, contre Utrecht, Pieters se procure une fracture dite « de stress » au pied droit après un duel avec Mulenga. Opéré dans la foulée, il retrouve les terrains au mois de février 2012. Deux mois après, c’est la rechute sur la pelouse de Waalwijk : il est remplacé à la 72ème minute suite à une nouvelle fracture du métatarse du pied droit. Il décide de ne pas se faire opérer et préfère poursuivre une réhabilitation à base de soins car il rêve de jouer l’Euro 2012 avec les Pays-Bas. Mais en mai, le défenseur du PSV doit se rendre à l’évidence : sa blessure ne guérit pas. Il passe à nouveau sur le billard, rate l’Euro et toute la première partie de la saison 2012-2013.

Cette fois-ci, la fracture met beaucoup plus de temps à se résorber et Pieters ne reprend l’entraînement qu’en décembre. Il retrouve les terrains d’Eredivisie le 18 janvier 2013 face à Zwolle. Peu après l’heure de jeu, il se fait expulser très sévèrement sur un tacle glissé et il pète les plombs en rentrant aux vestiaires : il donne un coup de poing dans une vitre à l’entrée du tunnel et s’arrache des nerfs et des ligaments à l’avant-bras. Hospitalisé d’urgence, Pieters est de nouveau à l’infirmerie et doit patienter jusqu’au 14 avril (hier après-midi) pour rejouer. Rentré à quinze minutes de la fin du choc contre l’Ajax, Pieters se distingue lors d’une mésentente avec son gardien qui offre un but tout fait à Boerrigter. Ce but de la victoire 2-3 du club d’Amsterdam sur la pelouse du PSV est aussi certainement celui du titre pour l’Ajax, à quatre journées de la fin.

En l’espace d’un an et demi, Pieters a connu deux fractures du pied, un coup de sang l’éloignant des terrains trois mois, une expulsion et un but offert au rival historique de son club, le PSV Eindhoven. Vous avez dit malchance ?

Pieters erik psv



Laisser un commentaire