Bienvenue sur le portfolio We Are Football avec tous les derniers articles rédigés pour Eurosport, PKFoot, Flashfoot et d'autres publications. We Are Football : piges foot (Série A, Mercato, Eredivisie, Scandinavie, Bundesliga...) et Community Management freelance. Egalement créateur du site footballtagcloud.com.
*** Nouveau *** - Création du site footballtagcloud.com, site d'affiches de foot (Roma, PSG, Milan, Barça...) !

Le jour où Johan Cruyff a joué avec l’AC Milan

Jeudi 25 avril, Johan Cruyff fêtait son soixante-sixième anniversaire. Du joueur classe, créatif et redoutable avec l’Ajax à l’entraîneur révolutionnaire du Barça, l’ancien attaquant néerlandais a marqué l’histoire du football. Parmi les épisodes les moins connus de sa carrière de football, son passage très court à l’AC Milan.

En plein mois de juin 1981, Silvio Berlusconi, homme d’affaires qui monte, et pas encore président du club milanais, décide d’organiser le Mundialito per club à Milan en conviant quelques équipes parmi celles ayant remporté au moins une Coupe Intercontinentale. L’idée de Silvio Berlusconi est d’organiser un tournoi de légende afin de promouvoir la chaîne de télévision Canale 5 qui lui appartient. Entre le 16 et le 28 juin, cinq équipes se rencontrent lors d’un mini tournoi : l’AC Milan, l’Inter, Santos, Feyenoord et le Peñarol.

A cette époque, Johan Cruyff sort de deux saisons aux Etats-Unis (plus un passage raté à Levante) dans la très lucrative North American Soccer League. Milan propose alors au néerlandais de participer à ce tournoi amical sans aucune promesse de recrutement, même si, en cas de bonnes prestations, le club italien est prêt à offrir un contrat à l’hollandais volant. Cruyff est reçu en grande pompe en Italie et pose rapidement avec le maillot du club aux côtés de la légende milanaise, Gianni Rivera, alors vice-président du club. L’onde de choc médiatique est évidemment importante et cette présentation ressemble à celle suivant un transfert record. Pourtant, rien n’est signé et le Néerlandais ne vient officiellement que pour un essai, dans une équipe qui remonte en Série A après la relégation liée au scandale du Totonero.

Cruyff est titularisé lors du premier match du Mundialito 1981 contre le Feyenoord Rotterdam. C’est presque un derby pour Cruyff, lui le fidèle de l’Ajax. L’attaquant néerlandais passe à côté de son match, touche peu de ballons, n’est pas dangereux et surtout montre que sa condition physique – il revient en plus d’une opération aux adducteurs – est, à 34 ans, particulièrement précaire. Remplacé dès la mi-temps, Cruyff quitte Milan et l’Italie dans la foulée après sa prestation délicate.

Le lendemain, le Guerin Sportivo publie son compte-rendu du match et se désole de la prestation de Johan Cruyff. Stefano Germano intitule même sa chronique « les dieux s’en vont » et explique sur deux colonnes combien il est désolé de la prestation de l’attaquant néerlandais, jugée terne et même pathétique.

« Les dieux aussi finissent par s’en aller. Le temps du déclin arrive même pour les ‘fuoriclasse’. C’est encore plus douloureux quand on se souvient de leurs belles années, où leur intelligence tactique, leur jeu et leur façon d’être en faisaient des exemples. [...] Dans le passé, ton nom (ndlr : il s’adresse à Johan Cruyff) était gravé en lettres d’or et il le restera probablement dans le futur. Mais il ne l’est plus aujourd’hui : le présent ne respecte rien ni personne, pas même les dieux. » Guerin Sportivo du 17 juin 1981.

Cruyff retournera finalement à l’Ajax avant de terminer sa carrière chez les rivaux du Feyenoord Rotterdam, lors de la saison 1983-1984. L’attaquant néerlandais n’aura joué que quarante-cinq minutes avec l’AC Milan.

cruyff2



Laisser un commentaire