Bienvenue sur le portfolio We Are Football avec tous les derniers articles rédigés pour Eurosport, PKFoot, Flashfoot et d'autres publications. We Are Football : piges foot (Série A, Mercato, Eredivisie, Scandinavie, Bundesliga...) et Community Management freelance. Egalement créateur du site footballtagcloud.com.
*** Nouveau *** - Création du site footballtagcloud.com, site d'affiches de foot (Roma, PSG, Milan, Barça...) !

Wolf-Dieter Ahlenfelder, l’arbitre qui aimait un peu trop la bière

Chaque pays a son arbitre élevé au rang de légende. En France, Robert Wurtz reste dans toutes les consciences grâce à son arbitrage théâtral et sa bonhomie appréciée de tous. En Allemagne, l’un des arbitres les plus connus reste Wolf-Dieter Ahlenfelder. Ce commercial de la compagnie pétrolière BP n’a jamais été un arbitre reconnu en tant que tel, ni aligné à chaque journée de Bundesliga, pas plus que présent sur les listes des arbitres FIFA, hormis en 1984. Il a néanmoins reçu le prix d’arbitre de l’année par la fédération allemande à l’issue de la saison 1983-1984, bien que la DFB n’appréciait pas toujours son comportement. En fait, si Ahlenfelder est resté dans toutes les mémoires, c’est grâce, ou plutôt à cause de deux histoires, du genre de celles qui font rapidement entrer un homme dans la légende.

La première, Ahlenfelder l’a racontée après la fin de sa carrière d’arbitre. Lors d’un match du Bayern Munich, le (lui aussi) légendaire Paul Breitner interpelle l’homme en noir et lui lance « Ahlenfelder, tu siffles comme un âne« . L’arbitre ne se démonte pas et réplique aussi sec « Breitner, tu joues comme un âne« . L’ancien arbitre confesse qu’aujourd’hui, le joueur du Bayern aurait pris trois matchs de suspension par la commission de discipline, et lui-même, peut-être un ou deux journées de repos par sa hiérarchie.

L’autre histoire, Wolf-Dieter Ahlenfelder la raconte un peu moins volontiers. Lors d’un match entre le Werder Brême et Hanovre le 8 novembre 1975, les joueurs se rendent rapidement compte que l’arbitre n’est pas dans son état normal : il est hésitant et excité. Pire, alors qu’on joue la 28ème minute du match, l’arbitre siffle la mi-temps. Un de ses assistants se précipite vers lui et lui annonce qu’il reste encore 17 minutes à jouer en première mi-temps. Le reste du match se déroule sans incident, jusqu’au coup de sifflet final … à la 89ème minute. Cet épisode fait scandale et plusieurs joueurs évoquent un arbitre en état d’ébriété. Ahlenfelder explique qu’il a accompagné son repas du midi, avant le match, d’une bière et d’une boisson de malt, et que par conséquence, il n’était pas saoul. La DFB, particulièrement énervée, suspend l’arbitre pendant plusieurs semaines avant de le désigner à nouveau pour arbitrer des matchs de Bundesliga. Le président du Werder, Franz Böhmert, après ce match, expliquera – non sans ironie – que « le club aurait dû faire payer les billets plus chers aux spectateurs pour assister au show de l’arbitre« .

Aujourd’hui, dans certains bars de Brême, quand vous commandez une bière plus une boisson de malt, vous ne détaillez pas votre commande mais annoncez simplement vouloir une Ahlenfelder. Voilà comment un arbitre est entré dans la légende du foot allemand.

Wolf-Dieter Ahlenfelder arbitre allemand



Laisser un commentaire