Retour sur le Bayer Leverkusen 2001-2002

C’est l’histoire d’une équipe qui a réalisé une saison magnifique, a fait vibrer les fans de foot et a pourtant terminé son périple sans aucun titre. Lors de la saison 2001-2002, le Bayer Leverkusen est passé tout près d’un titre. De deux même. De trois en fait, sans jamais arriver à terminer le boulot d’une année remarquable, où de nombreux joueurs se sont révélés et où le jeu spectaculaire de cette équipe a été l’un des plus beaux à voir de la dernière décennie.

Cette année là, Leverkusen a produit un mix redoutable dans son effectif. À la traditionnelle rigueur allemande, le club a ajouté une saveur sud-américaine faite de spontanéité et de technicité. Cela a été et reste une des forces de ce club. Tandis que les deux autres équipes possédées par un mécène en Bundesliga, Wolfsburg et Hoffenheim, dépensent sans compter, Leverkusen ne sur-utilise pas les ressources financières du groupe pharmaceutique Bayer et préfère miser sur un réseau de recruteurs très développé, notamment en Amérique du Sud.

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 10 décembre 2012

Les plus belles remontées au score de l’Histoire

En remontant quatre buts à l’Allemagne mardi soir, la Suède a réalisé l’une des plus belles remontées de l’Histoire du foot. Mais ce n’est pas le seul exploit de ce genre. Retour sur quelques remontées historiques.

Barça-Atletico 5-4 (12 mars 1997)
En quart de finale de la Coupe du Roi, le Barça reçoit l’Atletico de Madrid. Les Colchoneros réalisent un départ de rêve et mènent 0-3 au bout de trente minutes de jeu. Bobby Robson sort alors deux défenseurs (Blanc et Popescu) avant la mi-temps et passe à un système ultra offensif. Le Barça marque deux buts en cinq minutes au retour des vestiaires mais une nouvelle bourde de Vitor Baia offre un quadruplé à Pantic. Les Catalans inscriront trois autres buts entre la 67è et la 83è pour une victoire finale 5-4.

Milan-Liverpool 3-3 (25 mai 2005)
L’AC Milan écrase Liverpool lors de la première mi-temps de la finale de la Ligue des Champions 2004-2005. Les milanais mènent 3-0 à la mi-temps mais les anglais vont renverser l’ogre italien lors des quarante-cinq minutes suivantes : trois buts en 360 secondes (Gerrard, Smicer, Alonso) avant de finalement l’emporter aux tirs aux buts.

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 18 octobre 2012

La Bundesliga à la sauce japonaise

Il y a des effets de mode dans le milieu du football. Certains résistent aux années, comme les joueurs français d’Arsenal tandis que  d’autres sont passagers (les espagnols de Liverpool et de la Roma). En Bundesliga, depuis deux ans, la grande tendance est au recrutement de joueurs asiatiques, et plus particulièrement de japonais. On en compte ainsi dix dans les dix-huit club de l’élite cette saison.

Les japonais à la mode

Ce recrutement massif s’explique par plusieurs facteurs : tout d’abord, tous les entraîneurs louent le professionnalisme de ces joueurs. Cela fait peut-être un peu cliché de le dire, mais la rigueur, le courage et l’altruisme sont des valeurs qui ressortent des interviews des entraîneurs de Bundesliga ayant eu à composer avec des joueurs japonais. Felix Magath, qui a connu Uchida à Schalke et Hasebe à Wolfsburg n’en dit que du bien. Dans une période où les clubs ont décidé d’en finir avec le « footballeur-roi », ces joueurs d’équipe ont une belle cote.

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 11 octobre 2012

Schalke : tapis rouge pour Raul

La rumeur revenait avec insistance depuis quelques jours. En Espagne comme en Allemagne, on s’accordait à dire que l’attaquant espagnol finirait ses vieux jours de footballeur au Qatar, dans le club d’Al Ahli SC. Et puis ce matin, Schalke 04 mettait fin au suspense en annonçant le départ de Raúl à la fin de la saison, après deux années de bons et loyaux services.

Ils étaient nombreux en 2010 à ne pas comprendre le choix de l’idole de Madrid. Comment pouvait-il quitter son club de toujours, son pays et son climat si doux, pour aller au coeur de la Ruhr, trouver la grisaille et un club pas…

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 19 Avril 2012