Qui est Runar Alex Runarsson, le gardien islandais acheté par Dijon ?

Le DFCO tient son nouveau gardien. Après la très belle saison de Baptiste Reynet dans les buts du club dijonnais, ce dernier a émis le souhait de relever un nouveau challenge et quittera donc la Bourgogne cet été. « Baptiste Reynet a émis le souhait de trouver un nouveau projet, ce que je peux comprendre », a expliqué Olivier Delcourt, président de l’équipe dijonnaise. Pour relever le challenge, le club a fait signer le gardien islandais Rúnar Alex Rúnarsson en provenance du FC Nordsjaelland. Il a signé un contrat de quatre ans.

Âgé de 23 ans, Runarsson est un gardien complet qui a fait ses preuves dans le championnat danois depuis deux saisons. D’abord dans l’ombre de David Jensen, il a profité de son départ à Utrecht (Eredivisie) pour s’imposer dans les buts du club de Farum et écarter les autres concurrents, dont le Suédois Patrik Carlgren. Si les championnats nordiques restent assez éloignés de la couverture médiatique classique, le portier islandais s’est mis en évidence en novembre dernier après sa décision de rejoindre le projet Common Goal, l’initiative lancée par Juan Mata destinée à aider les populations en difficulté dans le monde, en reversant 1% de son salaire. Cette décision l’a rendu très populaire à la fois au Danemark mais aussi dans son pays natal.

Doté d’un gabarit « moyen » (1m86), Runarsson est assez loin des stéréotypes passés sur les gardiens nordiques. Dans le style, il peut être comparé à Karl-Johan Johnsson (Guingamp). Il va vite au sol, possède une bonne envergure et capte assez peu de ballons. Lors du match à Brøndby en avril dernier, il avait réalisé plusieurs parades de haut niveau malgré un score final en défaveur de son équipe, finalement défaite 3-1.

Gardien remplaçant de l’Islande à la Coupe du monde 2018, il a gardé les buts de son pays à trois reprises. Lors de sa dernière apparition comme titulaire, il avait vécu un match très compliqué face au Mexique, encaissant un but casquette sur un centre-tir de Layun qui l’avait lobé. Car c’est aussi l’une de ses caractéristiques, il anticipe beaucoup (centres, passes longues) et est parfois sans doute un peu trop « joueur ». Un détail qui ne semble pas faire peur à Olivier Dall’Oglio qui apprécie avoir un gardien en position de libéro quand son équipe a le ballon, afin de couper d’éventuels longs ballons dans le dos de sa défense. À l’aise balle au pied, il sera dans les standards exigés par le technicien bourguignon.

Fils de Rúnar Kristinsson, international aux 104 sélections, Runarsson a été formé au Knattspyrnufélag Reykjavíkur, le club le plus titré d’Islande. Il est désormais attendu qu’il franchisse un nouveau palier en rejoignant la Ligue 1, avant de prendre la place d’Hannes Halldorsson (34 ans) dans les buts islandais.

Neymar, Mbappé et les 100 plus gros transferts de l’histoire du foot

Le football demeure dans sa bulle financière et aligne des transferts de plus en plus chers chaque année. Les montants onéreux défilent de manière régulière et la saison 2017-2018 a été celle de tous les records.

Neymar est devenu le joueur le plus cher de l’Histoire en quittant le Barça pour le PSG et en se libérant de sa clause libératoire contre un chèque de 222M€ lors de l’été 2017. Le Paris Saint-Germain a également fait signer Kylian Mbappé contre un montant de 145M€ auxquels peuvent s’ajouter 35 autres millions sous la forme de divers bonus.

Lors du mercato hivernal 2017, le FC Barcelone a frappé un grand coup en faisant signer Philippe Coutinho pour 120M€ (et jusqu’à 40M€ de bonus), renforçant son secteur offensif déjà bien armé, notamment avec l’arrivée six mois plus tôt d’Ousmane Dembélé contre 105M€ (+ 45M€ de bonus) en provenance de Dortmund.

C’est un autre français, le troisième, qui complète le TOP 5 des joueurs les plus chers de l’Histoire. Paul Pogba, transféré de la Juventus à Manchester United en 2016 contre 105 millions d’euros.

Découvrez ci-dessous la liste des 100 plus gros transferts de l’Histoire du football.

Joueur Clubs Année Montant
1 Neymar Barcelona – PSG 2017 €222m
2 Kylian Mbappe Monaco – PSG 2017 €145m (+€35m)
3 Philippe Coutinho Liverpool – Barcelona 2018 €120m (+€40m)
4 Ousmane Dembele Borussia Dortmund – Barcelona 2017 €105m (+€45)
5 Paul Pogba Juventus – Manchester United 2016 €105m
6 Gareth Bale Tottenham – Real Madrid 2013 €100.8m
7 Cristiano Ronaldo Manchester United – Real Madrid 2009 €94m
8 Gonzalo Higuain Napoli – Juventus 2016 €90m
9 Neymar Santos – Barcelona 2013 €86.2m
10 Romelu Lukaku Everton – Manchester United 2017 €84.8m
11 Virgil van Dijk Southampton – Liverpol 2018 €84.5m
12 Luis Suarez Liverpool – Barcelona 2014 €82.3m
13 James Rodriguez Monaco – Real Madrid 2014 €80m
14 Alvaro Morata Real Madrid – Chelsea 2017 €78.9m
15 Zinedine Zidane Juventus – Real Madrid 2001 €77.5m
16 Kevin De Bruyne Wolfsburg – Manchester City 2015 €75m
17 Angel Di Maria Real Madrid – Manchester United 2014 €74.6m
18 Zlatan Ibrahimovic Inter – Barcelona 2009 €69.5m
19 Raheem Sterling Liverpool – Manchester City 2015 €69.1m
20 Diego Costa Chelsea – Atletico Madrid 2018 €66m
=21 Kaka AC Milan – Real Madrid 2009 €65m
=21 Aymeric Laporte Athletic Bilbao – Manchester City 2018 €65m
23 Edinson Cavani Napoli – PSG 2013 €64.5m
24 Pierre-Emerick Aubameyang Borussia Dortmund – Arsenal 2018 €63.75m
25 David Luiz Chelsea – PSG 2014 €62.5m
26 Angel Di Maria Manchester United – PSG 2015 €61.6m
27 Oscar Chelsea – Shanghai SIPG 2017 €60.3m
28 Luis Figo Barcelona – Real Madri 2000 €60m
29 Fernando Torres Liverpool – Chelsea 2011 €59m
30 Hulk Zenit – Shanghai SIPG 2016 €58.6m
31 Benjamin Mendy Monaco – Manchester City 2017 €58.2m
32 John Stones Everton – Manchester City 2016 €58m
33 Kyle Walker Tottenham – Manchester City 2017 €56.7m
34 Hernan Crespo Parme – Lazio 2000 €55m
35 Alexandre Lacazette Lyon – Arsenal 2017 €53m (+€7m)
36 Gianluigi Buffon Parme – Juventus 2001 €52m
37 Eliaquim Mangala Porto – Manchester City 2014 €51.7m
=38 Alex Teixera Shakhtar Donetsk – Jiangsu Suning 2016 €50m
=38 Bernardo Silva Monaco – Manchester City 2017 €50m
40 Anthony Martial Monaco – Manchester United 2015 €49.3m (+30M€)
41 Gylfi Sigurdsson Swansea City – Everton 2017 €49.2m
42 Christian Vieri Lazio – Inter 1999 €49m
43 Gaizka Mendieta Valence – Lazio 2001 €48m
44 Mesut Ozil Real Madrid – Arsenal 2013 €47m
=45 Juan Sebastian Veron Lazio – Manchester United 2001 €46m
=45 Rio Ferdinand Leeds United – Manchester United 2002 €46m
=45 Ronaldo Inter – Real Madrid 2002 €46m
=45 Juan Mata Chelsea – Manchester United 2014 €46m
=45 Douglas Costa Bayern Munich – Juventus 2017 €46m
50 Christian Benteke Aston Villa – Liverpool 2015 €45.8m
=51 James Rodriguez Porto – Monaco 2013 €45m
=51 Joao Mario Sporting Lisbonne – Inter 2016 €45m
=51 Granit Xhaka Borussia Monchengladbach – Arsenal 2016 €45m
=51 Tiemoue Bakayoko Monaco – Chelsea 2017 €45m
=51 Vinicius Junior Flamengo – Real Madrid 2018 €45m
56 Nemanja Matic Chelsea – Manchester United 2017 €44.7m
57 Leroy Sane Schalke – Manchester City 2016 €44m
58 Andriy Schevchenko AC Milan – Chelsea 2006 €43.9m
=59 Robinho Real Madrid – Manchester City 2008 €43m
=59 Radamel Falcao Atletico Madrid – Monaco 2013 €43m
61 Alexis Sanchez Barcelona – Arsenal 2014 €42.5m
=62 Rui Costa Fiorentina 2001 €42m
=62 Javier Pastore Palerme – PSG 2011 €42m
=62 Thiago Silva AC Milan – PSG 2012 €42m
=62 Jackson Martinez Atletico Madrid – Guangzhou Evergrande 2016 €42m
=62 Henrikh Mkhitaryan Borussia Dortmund – Manchester United 2016 €42m
=62 Mohamed Salah Roma – Liverpool 2017 €42m
=62 Leonardo Bonucci Juventus – AC Milan 2017 €42m
=69 Lilian Thuram Parme – Juventus 2001 €41.5m
=69 Corentin Tolisso Lyon – Bayern Munich 2017 €41.5m
71 Andy Carroll Newcastle United – Liverpool 2011 €41.3m
=72 Pavel Nedved Lazio – Juventus 2001 €41.2m
=72 Shkodran Mustafi Valence – Arsenal 2016 €41.2m
=72 Sadio Mane Southampton – Liverpool 2016 €41.2m
=75 Marc Overmars Arsenal – Barcelona 2000 €41m
=75 Roberto Firmino Hoffenheim – Liverpool 2015 €41m
=77 David Villa Valence – Barcelona 2010 €40m
=77 Sergio Aguero Atletico Madrid – Manchester City 2011 €40m
=77 Radamel Falcao Porto – Atletico Madrid 2011 €40m
=77 Hulk Porto – Zenit 2012 €40m
=77 Eden Hazard Lille – Chelsea 2012 €40m
=77 Javi Martinez Athletic Bilbao – Bayern Munich 2012 €40m
=77 Axel Witsel Benfica – Zenit 2012 €40m
=77 Fernandinho Shakhtar Donetsk – Manchester City 2013 €40m
=77 Federico Bernardeschi Fiorentina – Juventus 2017 €40m
=77 Paulinho Guangzhou Evergrande – Barcelona 2017 €40m
=77 Ederson Benfica – Manchester City 2017 €40m
88 David Luiz PSG – Chelsea 2016 €39.6m
89 Didier Drogba Marseille – Chelsea 2004 €39.5m
=90 Michy Batshuayi Marseille – Chelsea 2016 €39m
=90 Antonio Rudiger Roma – Chelsa 2017 €39m
=92 Michael Essien Lyon – Chelsea 2005 €38m
=92 Fernando Torres Atletico Madrid – Liverpool 2007 €38m
=92 Dimitar Berbatov Tottenham – Manchester United 2008 €38m
=92 Gonzalo Higuain Real Madrid – Napoli 2013 €38m
=92 Diego Costa Atletico Madrid – Chelsea 2014 €38m
=92 Eric Bailly Villarreal – Manchester United 2016 €38m
=92 Mats Hummels Borussia Dortmund – Bayern Munich 2016 €38m
=92 Andre Silva Porto – AC Milan 2017 €38m
=92 Alex Oxlade-Chamberlain Arsenal – Liverpool 2017 €38m

Kylian Mbappé est le joueur français le plus cher de l’Histoire avec son transfert à hauteur de 145M€ au PSG (plus 35M€ de bonus). Il devance Ousmane Dembélé et Paul Pogba à tous deux 105M€. Le Barça pourrait dépenser jusqu’à 40M€ de bonus supplémentaires et Manchester United cinq millions d’euros.

Zinedine Zidane, en passant de la Juventus au Real Madrid arrive au pied du podium (75M€), juste devant Aymeric Laporte, passé de Bilbao à Manchester City lors du mercato hivernal 2018 contre un chèque de 65M€.

Viennent ensuite Benjamin Mendy (58M€), Alexandre Lacazette et Eliaquim Mangala (tous deux 53M€). Anthony Martial a quant à lui coûté 50 millions d’euros à Manchester United, alors que 20 des 30 millions d’euros de bonus ont déjà été réglés car les clauses ont été atteintes. Enfin, le top 10 est complété par Tiémoué Bakayoko, ayant coûté 45 millions d’euros aux Blues de Chelsea.

 

PSG-De Rossi, mais pour quoi faire ?

Daniele De Rossi n’est pas vraiment heureux à Rome. Enfin, à la Roma. Pourtant, Danielino aime ce club. Profondément. Il l’a montré à de nombreuses reprises et son attachement ne peut sûrement pas être remis en cause. Non, le problème est ailleurs. Il est sur le banc. Lui qui était si proche la saison passée de Luis Enrique est aujourd’hui loin de partager toutes les idées de Zdenek Zeman. Au coeur de la mauvaise entente, le poste de De Rossi sur le terrain.

Concernant le poste de De Rossi, il y a deux écoles. Ceux qui vous diront qu’il a été formé comme interno, joueur complet du milieu de terrain et ceux qui vous rétorqueront qu’il a été très convaincant comme registadevant la défense, avec Luis Enrique. En fait, il est suffisamment polyvalent pour faire les deux. Sauf que, problème de taille, Zeman ne voit en lui qu’un interno (milieu excentré) dans un milieu à trois. Ce positionnement à la Roma ne plait pas vraiment au joueur qui a goûté avec joie au poste de milieu devant la défense l’année passée, où il appréciait d’être le joueur par qui tous les ballons passaient.

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 26 Novembre 2012

Les plus belles remontées au score de l’Histoire

En remontant quatre buts à l’Allemagne mardi soir, la Suède a réalisé l’une des plus belles remontées de l’Histoire du foot. Mais ce n’est pas le seul exploit de ce genre. Retour sur quelques remontées historiques.

Barça-Atletico 5-4 (12 mars 1997)
En quart de finale de la Coupe du Roi, le Barça reçoit l’Atletico de Madrid. Les Colchoneros réalisent un départ de rêve et mènent 0-3 au bout de trente minutes de jeu. Bobby Robson sort alors deux défenseurs (Blanc et Popescu) avant la mi-temps et passe à un système ultra offensif. Le Barça marque deux buts en cinq minutes au retour des vestiaires mais une nouvelle bourde de Vitor Baia offre un quadruplé à Pantic. Les Catalans inscriront trois autres buts entre la 67è et la 83è pour une victoire finale 5-4.

Milan-Liverpool 3-3 (25 mai 2005)
L’AC Milan écrase Liverpool lors de la première mi-temps de la finale de la Ligue des Champions 2004-2005. Les milanais mènent 3-0 à la mi-temps mais les anglais vont renverser l’ogre italien lors des quarante-cinq minutes suivantes : trois buts en 360 secondes (Gerrard, Smicer, Alonso) avant de finalement l’emporter aux tirs aux buts.

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 18 octobre 2012

Le franco-centrisme au service des joueurs français

Le joueur français doit être défendu. Coûte que coûte. C’est l’analyse qui ressort des débats des dernières semaines autour du foot français. Est-ce par chauvinisme, par intérêt ou par manque d’honnêteté intellectuelle, que de nombreux observateurs, consultants, journalistes et supporters, agissent de la sorte ? Pourquoi un joueur français est forcément meilleur qu’un joueur étranger ? Les résultats du foot français (clubs et Equipe de France) sont si bons qu’on ne peut mettre les joueurs en cause ? Les joueurs français n’ont-ils pas perdu de leur réputation depuis une époque où tous les gros clubs étrangers se pressaient pour signer des éléments du championnat de France ? Pourquoi ce principe de concurrence dans un groupe de 25 joueurs est si mal perçu ? Beaucoup de questions se posent.

Tout a commencé il y a quelques semaines avec l’arrivée de Marco Verratti au PSG. Un transfert à hauteur de 13M€ pour un gamin de 19 ans. Et tout le monde s’est emballé, voir offusqué : comment un gamin italien peut-il coûter aussi cher ?

Lire la suite de l’article sur la partie « Les Experts » de flashfoot.fr
Article publié le 17 septembre 2012